Analyse stratégique PESTEL : principes et objectifs

par Nov 30, 2021Marketing

Parmi les méthodes d’évaluation de la situation d’une entreprise, le modèle PESTEL permet de considérer les facteurs externes pouvant impacter sur son fonctionnement, son développement et sa durabilité. D’ailleurs, la dénomination en 6 lettres de cette analyse provient des secteurs qu’elle prend en compte. Soit, « P » pour politique, « E » pour économique, « S » pour socioculturel, « T » pour technologique, « E » pour écologique et « L » pour légal. Cela permet ainsi d’étendre le champ d’évaluation de l’activité en dehors de la structure interne de l’entreprise. Quel est l’intérêt de de globaliser l’écosystème de votre business et comment appliquer le modèle PESTEL ?

Les objectifs d’application du modèle PESTEL

Le rendement, la rentabilité et même l’existence d’une entreprise peuvent être affectés par des facteurs externes. L’analyse Pestel permet d’identifier les risques qui pèsent sur l’activité, mais également les opportunités de business qui pourraient optimiser ses performances et son développement. Ce modèle d’analyse se base ainsi sur une étude de l’environnement actuel et futur de la société. L’envergure de cette évaluation doit toutefois être étendue au-delà des acteurs directs de l’activité, qui incluent notamment les consommateurs, les collaborateurs, les partenaires et les concurrents.

Les axes d’études Pestel

Parmi les secteurs qui influent sur la croissance de l’entreprise, son environnement politique impacte fortement sur son fonctionnement et sa rentabilité. En particulier, les dirigeants doivent porter une attention particulière sur les décisions de l’Etat où la société est implantée. Une situation politique stable est par exemple un vecteur de croissance des entreprises. Toutefois, les dispositifs régionaux et internationaux pèsent aussi sur les stratégies commerciales.

D’autre part, l’environnement économique national, régional ou international va aussi impacter directement sur le business et la santé de la société. Certains indicateurs sont ainsi à suivre de près, comme le PIB du pays, le taux d’inflation, le chômage et le pouvoir d’achat des consommateurs. Il est également nécessaire d’être à l’affût des éventuels changements au niveau des banques centrales concernant les taux d’intérêt. Celui-ci impacte en effet sur le coût des crédits nécessaires à la création et au développement des activités.

Ensuite, le modèle Pestel invite à identifier les impacts des facteurs socio-culturels sur les tendances de consommation. Entre autre, la répartition démographique et la mobilité géographique de la population influent sur le succès des entreprises. Les phénomènes de mode et les traditions pèsent aussi sur les marchés. Certains produits et services ne sont d’ailleurs adaptés qu’à certains niveaux scolaires.

L’analyse technologique du modèle Pestel vise premièrement à cerner les progrès techniques dont bénéficie le secteur d’activité de l’entreprise. Elle doit ainsi identifier les découvertes récentes, mais aussi les brevets dernièrement validés. D’autre part, ce volet technique doit aussi permettre de déterminer l’espérance de vie des technologies avant qu’elles ne deviennent obsolètes.

Par ailleurs, le volet écologique de l’analyse Pestel vise à recenser les règlementations présentes et à anticiper les prochaines lois concernant le développement durable et la protection environnementale. Ces dernières peuvent en effet contraindre à adapter la production et de recyclage des déchets. Cela peut engendrer des charges supplémentaires, voire l’interdiction de certaines matières premières ou produits.

En dernier lieu, la matrice Pestel doit considérer l’environnement législatif de l’activité. En effet, le fonctionnement de l’entreprise est assujetti par le code du travail, les lois commerciales et les normes règlementaires.