Matooma à nouveau en forte croissance en 2017; CONNECTEZ ET GÉREZ VOS OBJETS PAR CARTE SIM

mardi 23 janvier 2018

Matooma est le leader français de la gestion et de la communication des objets connectés par carte SIM. Notre leitmotiv est de simplifier le métier des professionnels du M2M et de l’IoT au travers de multiples offres de connectivité et d’un outil de gestion Machine to Machine unique : le M2MManager.

Lu dans Objectif LR : 

Accompagnée par le BIC de Montpellier et financée par CREALIA Occitanie en 2012.

Avec 8 M€ de chiffre d'affaires et un bond de près de 50 %, l'Héraultais Matooma (solutions M2M) affiche une croissance quatre fois plus forte que le marché de l'IoT en 2017. Au menu en 2018 : les premiers projets sur 5G, qui sera notamment testée à Montpellier.</section><section>

Créée en 2012 et basée à Pérols (34), la start-up Matooma, après un bond de 65 % en 2016, boucle une nouvelle année en forte progression (48 %), avec un chiffre d'affaires de 8 M€ et un résultat net d'1 M€ réalisés en 2017, selon le bilan publié le 23 janvier. La société, qui développe des systèmes de connexion et de gestion "machine to machine" (M2M)/IoT à partir de cartes SIM, emploie désormais 40 collaborateurs et prévoit de franchir le cap des 50 personnes cette année.

Matooma a signé un millier de nouveaux clients en 2017, et gère 300 000 abonnés à son offre (+ 100 000). Le volet international représente 10 % de son activité, après l'ouverture de Matooma Espagne en 2017 notamment.

Des projets 5G développés à Montpellier

En 2018, Matooma mise sur le développement de nouveaux projets pilote en 5G : Montpellier fait partie des neuf Métropoles - aux côtés de Lyon, Bordeaux, Lille, Douai, Nantes, Le Havre, Saint-Étienne et Grenoble - où cette technologie sera en test jusqu'en 2020, selon les annonces faites par le gouvernement le 20 janvier dernier. Matooma devrait rapidement acquérir une licence de test 5G pour élargir son offre, à terme.

"La 5G va beaucoup apporter au marché de l'IoT car elle a été conçue pour lui, explique Frédéric Salles, P-dg de Matooma. D'un côté, le canal Très Haut Débit permettra de faire de la vidéo en 4K, ce qui peut être utile, par exemple, pour la surveillance des sites isolés que nous avons en télégestion. De l'autre côté, le canal IoT va diviser par 100 le temps de latence, avec des cartes capables de se connecter en quelques millisecondes, ce qui est intéressant pour les systèmes d'alarme en cas d'intrusion, par exemple."

Par ailleurs, Matooma mise également sur le lancement commercial des offres bas débit standardisées par le consortium international 3GPP (LTEM et NB-IoT). "Cette nouvelle norme sera déployée par tous les opérateurs IoT en 2018, et l'offre de Matooma leur permettra, notamment, de passer du haut au bas débit avec la même carte", souligne Frédéric Salles.

 </section>

ACCÈS MEMBRES

Mot de passe oublié ?

Please enter your username or email address. Instructions for resetting the password will be immediately emailed to you.
Reset Password

Retourner au formulaire d'identification